Augmentation du prix d'une coupe de cheveux

Le 30/06/2011 à 08h00 - Infos coiffure

Depuis l'apparition de l'euro, de nombreuses enquête concernant la hausse des prix ont été effectuées. Résultat : tout à augmenté, parfois même dans l'excès. Depuis 2002, et la disparition des francs au profit de l'euro, les prix ont grimpé en flèche.

Dans un premier temps, il est important de savoir que tous les coiffeurs doivent afficher leurs prix, aujourd'hui il reste encore quelques réfractaires, et pourtant c'est la législation qui impose cet affichage !



Cette enquête des prix chez les coiffeurs a été effectuée par l'Union Française des Consommateurs en 2009, la ville de référence était alors la ville de Caen et ses alentours. Il a été également remarqué des écarts de pris relativement importants entre les différents salons sondés.

Les prix depuis 2002 ont explosé, avant le passage à la monnaie commune, un shampoing, une coupe et un brushing coûtait alors à une femme environ 18,30 euros, soit un équivalent de 120 francs. Ce tarif est passé en quelques années à 28,50 euros, soit une inflation capillaire de 70%. Ces tarifs restent une moyenne, dans la plupart des salons, on frôle plutôt les 30 euros !

Il en va de même pour les hommes, la hausse étant cependant moins importante. Auparavant (entendez avant le changement de monnaie), ces messieurs étaient quitte pour une somme de 16,40 euros, aujourd'hui, ils doivent débourser pour les mêmes prestations une somme entre 18 et 20 euros, soit un bon de 13% à la défaveur du consommateur.

Les salons de coiffure restent cependant bien fréquentés malgré cette importante inflation. Cependant les prestations demandées par la clientèle ont quant à elles subies une mutation, les clients ont un budget par conséquent plus restreint et se cantonne la plupart du temps à un shampoing – coupe et brushing, ces personnes optent désormais pour une coloration achetée dans un supermarché et qui se fait à domicile. Il faut avouer que cette méthode reste économiquement plus intéressante.

Depuis de nombreux mois maintenant, des chaînes de salons de coiffure ont décidé de parer à cette hausse tarifaire, il s'agit de salons low cost qui pratiquent des prix défiant toute concurrence. Les enseignes proposent des coupes à 10 euros et cela dans un temps record. Ainsi, vous pourrez profiter de ces salons sur votre trajet du travail !

Avec de tels prix, comment ces salons peuvent ils être rentables ?

Tout simplement en s'implantant dans des lieux à forte fréquentation, comme les gares, notamment ou les centres villes. De plus, au même titre qu'un avion, le taux de remplissage de ces salons doit être maximal. Ces enseignes ne font pas de shampoing, à vous de vous présenter avec les cheveux fraîchement lavés, les services sont réduits à leur minimum dans ce type de salon : pas de rendez vous, pas de petite attention particulière comme un thé, un café ou un chocolat, abandonnez aussi l'idée d'un massage du cuir chevelu ! Il s'agit alors d'un minimum garanti !

En sentant ce vent tourner, certaines marques de produits de coiffure ont su prendre les devants. Nous avons ainsi l'exemple de la marque de produits low cost de coiffure Generik, lancée par Bruno Mocher qui propose à ses clients des produits de coiffure équivalents aux grandes marques, le tout jusqu'à 70% moins cher. Un très bon moyen de baisser le prix de ses prestations et de continuer à fournir à ses clients des prestations de qualité à des prix raisonnables...

Articles recommandés

  1. Le Groupe VOG entre au capital de DERVYN Le Groupe VOG entre au capital de DERVYN
  2. Y a-t-il trop de coiffeurs en France ? Y a-t-il trop de coiffeurs en France ?
  3. Gel des prestations sociales - la coiffure premier poste de dépense impacté ? Gel des prestations sociales - la coiffure premier poste de dépense impacté ?
  4. Mondial Coiffure Beauté 2013 Mondial Coiffure Beauté 2013