Coiffeur, barbier, gérant, chef d'entreprise... Et à peine 19 ans !

Le 06/05/2015 à 10h05 - Expert Zone

C'est une magnifique histoire qui est en train de s'écrire du côté du Tarn... En effet, Benoît Boyer est un OVNI du monde de la coiffure, et le monde de la coiffure le lui rend bien... Il a à peine 19 ans, mais ses compétences exceptionnelles font que le jeune homme est diplômé du brevet professionnel, avec une spécialisation barbier... et surtout qu'il est si jeune déjà propriétaire de son établissement. A un âge ou ses amis doivent plutôt penser aux filles et aux soirées, le jeune homme lui pense chiffre d'affaires et développement de sa clientèle... 

Coiffeur gérant 19 ans


Tous ceux qui connaissent Benoît savent qu'il souhaite depuis son plus jeune âge devenir coiffeur. À peine l'âge requis atteint, il entre en apprentissage et trouve un salon qui l'accueille en alternance : Les ciseaux d'Alain Pélissou, à St Juéry. Supervisé par le coiffeur d'expérience, le jeune homme développe très vite ses compétences jusqu'à maîtriser à la perfection la coupe et les connaissances théoriques nécessaires à son métier. 
Mais cela ne suffit pas à assouvir la passion du jeune homme. Il suit donc de très nombreux stages chez L'Oréal Professionnel afin de perfectionner son art, et obtient son brevet professionnel brillamment après 2 ans de pratique. 
Et c'est là où l'on se dit qu'il y a des personnes prédestinées (mais attention, la chance n'existe pas, la chance est une qualité qui se provoque. Cf. la magnifique vidéo ci-dessous réalisée par un professeur de l'ESCP)... En effet, à peine son BP en poche, Alain Pélissou, son maître d'apprentissage décide de partir à la retraite et lui propose les clefs de son salon. Il n'en fallait pas plus pour que Benoît, 19 ans à peine, se lance dans le grand bain sans bouée. Il est donc aujourd'hui chef d'entreprise, coiffeur, barbier et gérant du salon Le coupeur à St Juéry. 

Un énorme bravo à Benoît... À une époque où il ne fait pas bon être jeune, ce coiffeur démontre à tous que le jeune âge n'est pas synonyme de manque de motivation, et d'envie d'avancer. Ça fait extrêmement plaisir de voir des parcours comme celui-ci, et nous espérons sincèrement que Benoît ira le plus loin possible dans sa carrière !