Comment calculer la zone de chalandise nécessaire à l'ouverture de votre salon

Le 10/07/2015 à 14h09 - Franchise Zone

Afin de d’optimiser votre implantation et d’évaluer sereinement les futures performances chiffrées de votre salon, la délimitation de votre zone de chalandise a toute son importance.


Définition de la zone de chalandise

La zone de chalandise se définit comme la zone géographique se trouvant dans le périmètre entourant  votre point de vente et où se concentrent la majorité de vos clients potentiels. Pour délimiter cette zone, différents critères sont pris en compte. La démographie de la zone, le niveau de vie moyen et donc de pouvoir d’achat, la présence de commerces en synergie ou d’autres salons de coiffure en font partie. Vous devez aussi tenir compte de la proximité ou non avec le centre-ville ainsi que des dimensions de la localité dans laquelle vous souhaitez vous implanter.
Notez que la zone de chalandise est une notion évolutive. Au fil du temps, sa délimitation peut changer en fonction de l’évolution démographique ou des implantions d’activités économiques vecteurs d’habitations et donc de nouveaux consommateurs potentiels. Le pouvoir d’achat et le nombre de commerces peuvent changer à court ou moyen terme ..., à vous de l’anticiper.
La qualité, la renommée et les spécificités de votre franchiseur ont aussi une répercussion sur la délimitation de cette zone. En tant que franchisé Camille Albane, vous représentez une marque connue, avec un positionnement haut de gamme et dont les prestations sont axées sur trois principaux domaines : la coiffure, la coloration et le maquillage.


Se poser les bonnes questions

Pour définir la zone de chalandise idéale pour un salon, il est indispensable de se poser les bonnes questions. ! Sur une carte par exemple, localisez votre établissement et déterminez un périmètre de relative proximité qui représente votre zone de chalandise potentielle ( cela peut aller de quelques centaines de mètres en milieu hyper-urbain à l’intégralité d’un quartier ou d’une localité de taille plus modérée)  en tachant de tenir compte des barrières naturelles ou artificielles ( cours d’eau, pont, chemin de fer, autoroute...)Ce périmètre doit contenir un ou plusieurs lieux de vie et d’activité professionnelles et commerciales ,sources de flux de consommateurs .Ensuite, il faut être observateurs de vos futurs concurrents : combien de salons, à quelle distance, de quelle taille, de quelle niveau de gamme, à quels prix, proposant quels types de services ou autres particularités ? Notez aussi quels sont les autres types de commerce existants, en synergie ou non avec votre propre projet (mieux vaut une pharmacie, un pressing ou un opticien qu’un restaurant asiatique ou un loueur de voiture...).
Vous pouvez également commencer à appréhender quelles sont les habitudes de votre clientèle cible. Pour Camille Albane, cette notion englobe, sans exclusive bien entendu, plutôt les femmes actives et urbaines qui ont entre 25 et 50 ans.
Pour vous aider à trouver les réponses à ces questions, et plus généralement à déterminer l’emplacement de votre salon ainsi que les limites de votre zone de chalandise, vous pouvez bénéficier de l’aide que Camille Albane apporte à son réseau de franchisés.