Concept : Un bar propose un mojito + un brushing pour 10 euros le samedi !

Le 06/10/2016 à 09h41 - Expert Zone

Un bel exemple de diversification, qui pourrait bien faire grincer des dents les coiffeurs... En effet, dans le var, un bar restaurant a décidé de dynamiser le créneau 18h-20h de son centre commercial, particulièrement calme, en proposant une formule pour le moins étonnante : un mojito + un brushing, le tout pour la modique somme de 10 euros. Un prix qui défie toute concurrence, et qui a déjà ses adeptes : "J’avais prévu de simplement venir prendre un verre avec une amie mais pas du tout de me faire coiffer. Pour ce prix, je n’ai pas résisté longtemps, et je trouve l’initiative originale" déclare une cliente qui n'a pas hésité à franchir le pas. 




Cécile, la gérante du bar restaurant Crêpes du monde s'explique sur la raison de sa diversification : "Pour moi, chaque samedi rime avec sorties. Généralement, les femmes se préparent toujours de la même manière : vêtements, maquillage et coiffure. On a décidé de leur donner un petit coup de main sur ce dernier point.". Cette réflexion a mené la gérante à proposer ses soirées "Cocktail et Mojito", et c'est en s'associant avec le salon de coiffure Franck Provost du même centre commercial que la gérante a réussi à monter son projet. "Nous avons réalisé un premier essai le 1er octobre. Au tout début, c’est compliqué, les gens n’osent pas tellement. Mais dès la première cliente installée, les suivantes se bousculent pour en profiter. Tout se passe dans une atmosphère détendue et en musique, l’idéal pour préparer sa soirée du samedi soir et se faire belle" se réjouit Cécile. 

Le brushing dure en moyenne 15 minutes, ce qui permet à la coiffeuse de réaliser en théorie 8 coupes sur le créneau de deux heures. Un concept qui a séduit le salon de coiffure Franck Provost rapidement, qui y a vu un bon moyen de rentabiliser le salaire d'une coiffeuse sur ce créneau traditionnellement creux dans les centres commerciaux. "En ce moment chez les femmes, c’est le style wavy qui cartonne, c’est un effet ondulé qui sculpte leur visage. C’est assez estival et il existe plusieurs techniques pour y arriver" déclare la gérante du salon de coiffure. 
L'occasion également pour le salon de faire sa promotion auprès d'une clientèle captive le temps du brushing : "Je leur donne mes conseils de professionnelle, notamment pour qu’elle puisse entretenir au mieux leurs cheveux et leur coiffure chaque jour. Chez Franck Provost, nous travaillons beaucoup dans le visagisme, notamment par rapport aux couleurs et aux teintes." déclare Morganne, la coiffeuse détachée. 








Une initiative intéressante. En effet, le détachement de salariés pourrait bien être le futur des emplois salariés en salon de coiffure. Une pratique qui existe déjà beaucoup dans le monde des barbiers, qui n'hésitent pas à détacher un salarié pour aller représenter leur barbershop dans une boutique, ou pour un évènement particulier. Reste à savoir ce que la loi peut avoir à redire sur le concept... 

Source : https://levarois.com/zoom-sur/tous-les-samedis-ce-restaurant-propose-une-formule-mojito-coiffure-a-seulement-10-euros/