Le gouvernement veut faciliter la cession des salons de coiffure

Le 10/11/2015 à 11h02 - Expert Zone

Alors qu'il y a quelques mois le gouvernement s'annonçait favorable à la déréglementation du marché de la coiffure (en supprimant l'obtention obligatoire du CAP pour pouvoir exercer), Emmanuel Macron a effectué un pas dans la direction des coiffeurs, en lançant une grande consultation liée à la cession des TPE (très petites entreprises) dont font partie la majorité des salons de coiffure. Au programme :

- Étaler sur 3 ans l'impôt sur la plus-value de cession. En clair, l'impôt sur la plus-value pourra être payé en plusieurs fois sur une durée de 3 ans, le ministre espérant ainsi faciliter la gestion de la trésorerie de l'entrepreneur pour l'inciter à relancer une affaire.

- Raccourcir le délai de vente du fond de commerce (actuellement fixé à 137 jours, et qui passerait à 125 jours).


Des nouvelles plutôt positives, et qui pourraient changer la donne du marché de la cession de salons de coiffure. En effet, aujourd'hui, les coiffeurs préfèrent créer une affaire de toute pièce plutôt que de reprendre une affaire existante (taux de transmission de 2,8%, contre 7,7% dans les autres secteurs d'activité). Une décision irrationnelle, quand on sait que 5 ans après le lancement d'un salon, 59% des salons repris exercent toujours leur activité, contre 49% pour les salons créés de toute pièce. 
Une deuxième réunion sur le sujet devrait avoir lieu d'ici 6 mois. Affaire à suivre donc !