Le No Poo fait de plus en plus d'adeptes !

Le 04/03/2014 à 06h54 - Trend Zone

Avec l’avènement du shampooing sec, le principe du No Poo fait de nouveau parler de lui. No Poo est la forme contractée de No Shampoo, littéralement « Pas de Shampooing ». Ce concept, on le doit à l’Américaine Lorraine Massey. Voilà pourquoi, le No Poo est également désigné par « Shampooing Américain ».
Le No Poo consiste à laver les cheveux sans utiliser de shampooing et de ce fait, sans exposer la crinière à l’agressivité des agents lavants. En clair, il s’agit d’un lavage en douceur. De plus en plus de filles sont tentées par cette méthode. Il faut toutefois prendre des précautions pour que le No Poo soit efficace et surtout, ne cause aucun tort ni aux cheveux ni à la peau. 
No poo

Une méthode prescrite aux cheveux bouclés, frisés, secs
À l’origine, le no-poo est proposé à celles qui ont les cheveux endommagés, extrêmement secs, celles qui ont les cheveux bouclés également, mais dont les boucles sont dans un piètre état. Grâce au no-poo, ils vont se voir accorder un moment de répit durant lequel ils n’auront plus à subir les actifs décapants présents dans les shampooings. Ce processus va freiner leur endommagement et petit à petit, ils vont retrouver la forme. En fait, le no-poo est ni plus ni moins qu’un traitement capillaire intense et en profondeur, mais sur le long terme.
Vous n’êtes pas sans savoir que la plupart des shampooings, y compris ceux labellisés Bio, intègrent dans leur formule des bases décapantes. C’est grâce à ces dernières que les cheveux et le cuir chevelu sont efficacement débarrassés des impuretés qui s’y sont agglutinées. Or, si ces bases nettoient, elles agressent également la fibre capillaire ainsi que le cuir chevelu et à terme les fragilisent. L’actif le plus dangereux pour les cheveux bouclés, frisés et crépus s’appelle Laureth Sulfate de sodium.

Le no-poo américain est réalisé avec de l’après-shampooing
Si le shampooing est banni, en revanche, l’après-shampooing devient l’élément de base du lavage. L’après-shampooing peut se substituer au shampooing dans la mesure où il contient plusieurs tensioactifs, dont l’une des propriétés est de nettoyer légèrement. Mais puisque son pouvoir lavant est limité, il faut masser doucement, mais vigoureusement le cuir chevelu et les longueurs durant une vingtaine de minutes environ. Quoi qu’il en soit, en raison de sa composition, l’après-shampooing est de très loin beaucoup plus sain, plus doux qu’un shampooing et donc, moins agressif. Ce qui le rend parfait pour les cheveux bouclés, frisés et crépus. En optant pour le no-poo, vous avez en tête un des objectifs suivants : soit espacer au maximum les jours de shampooing, soit ne plus jamais utiliser de shampooing.
Le choix de l’après-shampooing constitue un point à ne pas négliger. Le produit ne doit pas inclure de silicone dans sa composition ni des substances qui en sont dérivées. Par ailleurs, on n’oublie pas de peigner la chevelure et de procéder à un massage du cuir chevelu avant le rinçage. Une fois par semaine (dans le cas où vous procédez à plus d’une séance d’après-shampooing hebdomadaire), poursuivez par l’application d’un masque. Tous les jours, y compris après le lavage, appliquez une huile ou un sérum ou une crème de soin.