Les achats de fans Facebook dans la presse professionnelle coiffure

Le 18/03/2015 à 10h56 - Expert Zone

Pas la peine de vous présenter Facebook, c'est devenu un incontournable. Incontournable en personnel, mais également d'un point de vue business. En effet, avoir la page fan qui comporte le plus de fans est devenu une course sans fin auprès des marques, et le monde de la coiffure n'y échappe pas. En effet, nous avions remarqué depuis un petit moment des pratiques assez étranges en ce qui concerne les pratiques d'acquisition de fans des médias professionnels de la coiffure.
Preuve en est ce post que je partageais sur mon compte Facebook personnel en février 2014, et qui levait des interrogations sur les pratiques d'acquisition de fans d'un média de coiffure professionnelle ayant pignon sur rue :

Achat fans coiffure

On y voit une courbe tout sauf naturelle d'acquisition de fans pour un grand média coiffure pro, qui ne fait aucun doute sur la provenance de ces "fans" : acheter-des-fans.com (ou équivalent). Pourtant, quand il est question d'achats de fans, la pratique n'est pas en soi condamnable si elle part d'un bon sentiment. Si l'idée est de diffuser plsu largement à une audience ciblée ses contenus, c'est tout à fait louable. Si l'idée est d'avoir le compteur qui a le plus de likes, c'est une autre histoire. Et c'est malheureusement la course dans laquelle les médias pros se sont lancés tête baissée, sans réfléchir aux conséquences. 
Mais c'était sans compter sur Marko (tu permets que je t'appelle Marko hein Mark), le fondateur de Facebook, qui a décidé de prendre à bras le corps cette problématique et d'y mettre un grand coup de balai. Il y a quelques semaines, Facebook annonçait dans un communiqué sa volonté de supprimer les "membres inactifs" (comprendre les faux fans) de sa base de données, et que cela résulterait par une baisse probable du nombre de fans sur les pages achetant des fans non qualifiés. L'idée sous-jacente étant bien entendu de mettre un coup d'arrêt à ces pratiques, et de réguler les achats de fans en les faisant passer par la plateforme Facebook uniquement (et donc de générer davantage de revenus pour la firme de Palo Alto). Depuis le 12 mars donc, les pages fans subissent ce coup de balai, et voient leur nombre de fans baisser pour certaines, et pour les autres se stabiliser. Nous avions donc pris des captures d'écran (que vous trouverez ci-dessous) des pages fans au 9 mars, puis nous en avons repris le 18 mars pour comparer. Cela nous a donc permis de tracer une évolution du nombre de fans, et de voir qui sont ces médias qui se tirent la course au plus grand nombre de likes. Nous vous laissons découvrir les résultats ci-dessous :

Achats fans coiffure

Que faut-il en conclure ? Clairement, il y a 2 typologies d'acteurs sur le marché : ceux qui privilégient l'achat de fans non qualifiés (et sont justement sanctionnés par Facebook en retour), et les autres qui privilégient une croissance organique. Une mention spéciale pour Echos Coiffure qui est récompensé d'une belle hausse de 10% de fans sur la période, ce qui est justifié par la mise en place récente d'une réelle stratégie web de qualité. Bravo à eux !

Biblond achat de fans

Coiffure de Paris achat de fans

Echos coiffure achat de fans

L'Eclaireur achat de fans

Estetica achat de fans