Tout ce qu'il faut savoir sur la hausse de TVA pour votre salon de coiffure

Le 26/03/2014 à 15h27 - Expert Zone

Le mois de Janvier 2014 a été un mois majeur en terme de réforme fiscale en France. En effet, la TVA a augmentée de 0,04 points, passant de 19,6 à 20%. Et les impacts sont forts pour les commercants, en particulier pour les coiffeurs. Un coup dur en effet pour la profession, qui subit déjà une crise sans précédent, et qui suscite beaucoup de questions auprès des professionnels de la coiffure. 

Quelles sont les raisons de la hausse de TVA ? 
Les recettes supplémentaires encaissées par la hausse de la TVA ont pour but de financer le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi, voté par le parlement fin 2012. Cela permettra à tout employeur de réduire les charges sociales de son entreprise à hauteur de 4%, puis de 6% pour les salariés gagnant plus de 2,5 fois le SMIC. 
Une augmentation qui a fait grincer des dents, et qui n'a pas manqué de créer un mouvement de révolte des coiffeurs, qui demandent un allègement de la TVA comme c'est le cas dans certains métiers, type la restauration. 
TVA salon de coiffure

Quelles sont les conséquences pour mon salon? 
Concrêtement, elles sont mineures. En effet, comme le rpécise Isabelle Roy de la FNC, "pour un salon réalisant 150000 euros de CA annuel, le fait de ne pas répercuter l’augmentation de TVA entraînerait une perte de CA annuel de 418 euros HT, soit 0,3% du CA, ou l’équivalent de 4 visites hommes et 10 visites dames sur l’année"
Il est à noter que cette perte de chiffre d'affaire sera largement compensée par les allègements de charges sociales. 
Mais il est également important de noter que les répercussion sur l'administratif et la comptabilité pour les salons sont importants, et que cela peut être amené à engendrer des coûts comptables non prévus. 

Comment dois-je préparer mon salon à ce changement de TVA ? 
La première idée qui vient en tête serait de répercuter la hausse de TVA sur le prix des prestations. En effet, une hausse de 0,04% du prix d'une coupe fait passer le coût de 19,67 euros à 20,45 euros pour une coupe homme, et de 32,92 à 34,24 euros le coût d'une coupe femme (prix moyen du shampooing coupe selon la FNC). Une augmentation minime qui devrait pouvoir être assimilée par le client. 
Une autre solution est de rogner sur ses marges pour ne pas répercuter la hausse de la TVA sur le prix de la coupe. Une idée intéressante pour le salon qui fidélise ainsi sa clientèle, mais qui reste économiquement complexe, les marges sur les prestations en salon étant de plus en plus faibles. 
Une dernière solution serait de proposer un mix, à savoir ne pas répercuter l'augmentation sur les prestations "classiques" proposées par la concurrence aux alentours, mais la répercuter sur les prestations "exclusives", qui ne sont pas proposées par vos concurrents (la pose d'extension par exemple). 

Au final, cette augmentation de TVA, malgré le fait qu'elle ait beaucoup fait parler, reste d'un impact mineur pour les salons de coiffure, surtout que celle-ci est largement compensée par l'allègement des cotisations sociales. Pas d'inquiétude donc, votre salon va bien s'en sortir !