Un client peut-il porter plainte contre son coiffeur ?

Le 22/02/2016 à 17h34 - Expert Zone

Une question qui revient souvent de la part de notre communauté. En effet, vous n'êtes pas sans savoir que le métier de coiffeur est un métier particulièrement exposé. En effet, dès que l'on touche à la beauté des gens, ceux-ci sont particulièrement susceptibles et n'hésitent pas à brandir la menace d'une attaque devant les tribunaux quand le résultat ne leur donne pas entière satisfaction. Mais que risque réellement le coiffeur face à un procès ? 

Dans les faits, la jurisprudence a déjà tranché 2 affaires dans lesquelles le préjudice subi par le client a été réel : un cas de brûlure du cuir chevelu en France (13 000 euros de dommages et intérêts pour la victime), et un cas de coupe de cheveux de plus de 25 cms sans accord de la victime en Belgique. En dehors de ces cas extrêmes, aucun coiffeur n'a jamais été condamné pour un résultat qui ne convient pas à la cliente. Et pour cause... 
En effet, bien que responsable des conséquences dommageables liées à l'exercice de son métier, car le coiffeur est un prestataire de service, le coiffeur a une obligation de moyen, mais pas une obligation de résultat. Cela signifie que le coiffeur se doit de mettre en oeuvre tous les moyens en sa possession pour réussir sa prestation, mais n'est aucunement soumis à une obligation de résultat. 
En revanche, en cas de préjudice important (perte de cheveux etc...), le client aura la possibilité de se retourner contre le coiffeur en prouvant 2 éléments :
1. Le coiffeur a commis une vraie faute (par exemple n'a pas respecté les précautions d'usage d'un produit)
2. Cette faute est à l'origine du préjudice 
Le tout sera bien entendu soumis à validation du tribunal compétent, le tribunal de grande instance en l'occurrence. 

Nous vous proposons une vidéo extrêmement bien réalisée par Le Parisien qui définit bien le cadre des recours en justice auprès des coiffeurs.