William Cerf - Coiffeur de l'année

Le 02/04/2012 à 08h00 - Paroles de coiffeurs

Les résultats des Hairdressing Awards 2011 ont couronné William Cerf en tant que coiffeur de l'année 2011. Une toute nouvelle aventure s'offre à ce jeune homme de 26 ans, qui est déjà très présent sur la scène artistique de la coiffure en France : en effet, William fait partie de l'équipe Saint Algue officielle qui coiffe les Miss.

Nous avons eu la chance de l'interviewer pour vous. Parcours, inspirations, produits... Découvrez tout ce qui a fait que William soit élu Coiffeur de l'année 2011 !



 

 Bonjour William, pourriez vous vous présenter en quelques mots?

Bonjour à tous les internautes je me prénomme William cerf et suis âgé de 25 ans je vie et travaille à Boulogne sur Mer, charmante région des côtés du Nord, proche de l'Angleterre

 

Comment en êtes vous arrivé à la coiffure? Quel a été votre déclic? Quelles études avez vous effectué (CAP, BP, BM)?

Je ne suis pas arrivé à la coiffure par hasard puisque c'est une passion familiale que je tiens de ma maman. Très tôt (6 ans), j'ai su que je voulais en faire mon métier, puisque je retirais déjà les rouleaux des clientes de ma maman dans le salon familial, et que je disais que cela serait mon métier plus tard (ce qui n'enchantait pas ma maman qui me voyait plutôt médecin ou avocat). En ce qui concerne mon parcours scolaire, je pense avoir suivi le même cursus que tout le monde, CAP et BP en CFA

 

Quel a été votre parcours professionnel, ou avez vous commencé à exercer en tant que coiffeur? Comment avez vous évolué professionnellement?

En ce qui concerne mon parcours professionnel, ma maman à vendu le petit salon familial que nous avions dans une petit ville située à côté de Lens pour s'installer sur la côté. Elle a tout d'abord ouvert un salon Saint Algue à Dunkerque, ou j'ai commencé mon apprentissage. Ensuite ma maman à décidé d'ouvrir un deuxième salon Saint Algue, situé à Boulogne sur Mer. Je suis donc parti à Boulogne, toujours en temps que junior pour effectuer ma deuxième et troisième année de CAP, puis le Brevet Professionnel.

En parallèle je participe déjà à beaucoup d'évènement régionaux, comme des défilés de mode et événement régionaux, et surtout les miss cantonale et régionale, ce qui m’amène à être rapidement repéré par Cathy Monnier (directrice artistique Saint Algue) qui m'a proposé de venir travailler sur le prime Miss France à l'âge de 16 ans.

A l'heure d'aujourd'hui je fait parti de toutes l'aventure, c'est à dire de l'avant Miss France, l'orque, les miss régionales, les tournages des clip de présentation... Le voyage des miss dans un cadre paradisiaque pour y tourner les film pour le grand soir ainsi que les shooting photos pour la presse, les relookings, couleurs, coupe des prétendantes, au titre, puis la fin de l'aventure avec le grand prime sur TF1.

 

Vous travaillez actuellement pour un salon St Algue (groupe Provalliance), est ce que vous envisagez de monter un jour votre propre affaire?

Je ne pense pas avoir l'âme d'un patron, je suis trop passionné par l'artistique. J'ai déjà à l'heure actuelle des parts dans 2 des 5 salons de mes parents, je suis donc actionnaire, mais je me verrai plus sur Paris dans une branche artistique, DA coiffeur studio .....

 

Quels sont les produits que vous utilisez ? Quels sont les produits / appareils que vous aimeriez tester?

En ce qui concerne les produits de soins capillaires, j'utilise les produits de la gamme biologique Respect Saint Algue, qui est une gamme complète et qui est l'une des première gamme biologique professionnelle. En ce qui concerne la coloration, je travaille avec les produits Schwarzkopf, pour lesquels j'ai une grande affection, car la diversité des gammes proposée permet de satisfaire le plis grand nombre de clientes. Mais j'affectionne tout particulièrement Essensity, qui est une gamme de coloration multitonalités qui apporte une brillance et des reflets magique.

Pour les produits de coiffante, cela sera un mix de ces deux marques. J'aime travailler avec le sérum Repair Saint Algue qui est un produit fantastique, la mousse de coiffage biologique Saint Algue ainsi que la laque bio Saint Algue. Pour les produits schwarzkopf, j'addddooorrreee le Duster Shine, le Dust It, le spray brillance Osis pour ne citer que ceux-ci.

En ce qui concerne les appareils, j'affectionne particulièrement ce genre d'achats car c'est ce qui nous permet d'apporter de la matière aux cheveux que cela soit pour un coiffage, une attache ou un chignon. Je suis un grand consommateur de fers en tout genre. Mon dernière achat et l'Ondulhair de Laetitia Guenaou. J'en suis dingue !

Les prochains produits que j'aimerai tester ou acquérir seraient le sèche cheveux GHD car je suis déjà fan de leur styler qui sont de grande qualité, donc je pense qu il en sera de même pour le sèche cheveux. Il faudrait aussi que j'investisse ou que je test un nouveaux gaufrier car le mien date. Et pour finir, un fer à friser conique, j'ai vu ces derniers temps de très beau résultats avec cette appareil. Avis aux marques qui souhaiteraient me faire tester leurs outils… :-)

 

En quoi Internet vous aide à développer votre activité?

Internet me permet de développer mon activité dans le sens ou maintenant, il y a beaucoup de blog beauté qui me permet de suivre les attentes des clientes en salon, mais aussi de suivre les dernière grande tendances françaises et d'ailleurs. Cela m'aide beaucoup dans mes recherches pour la construction des shows coiffure, la préparation shooting...

 

Quel conseil donneriez vous à un jeune qui souhaite se lancer dans la coiffure aujourd'hui?

Grande question… Il y a beaucoup de conseils, mais le principal pour moi est de décider de faire ce métier par passion. C'est un métier que l'on ne peut pas faire sans amour, il faut être passionné, aimer se remettre en question perpétuellement, être créatif, il y a tellement de qualités à citer. Mais la qualité principale est la PASSION.

 

Quel est le coiffeur qui vous a le plus inspiré?

Le coiffeur qui m'a le plus inspiré, et ce qui va être rare dans le métier, c'est une femme, CATHY MONNIER, directrice artistique Saint Algue, pour qui j'ai une réelle admiration. Elle a une magnifique carrière, c'est elle qui m'a tout appris, je la considère comme ma deuxième maman.

 

Lisez vous la presse professionnelle?

Bien sur je lis toute la presse professionnelle, et plus particulièrement Biblond et Coiffure de Paris.

 

Vous venez d'être élu Coiffeur de l'année lors de la cérémonie des HDA 2011. Qu'est ce que ça fait? En quoi cela va-t-il changer votre vie?

C'est un grand honneur. Je me suis lancé dans ce concours sur un coup de tête, je me suis énormément investi dans la préparation de mes différents dossiers. J'ai envoyé trois dossiers pour être sur d'être au moins nominé une fois. Au final, j'ai été nomine 4 fois (région nord, presse, couleurs et catégorie masculine). C'était déjà pour moi une grande victoire et remporter le titre de Coiffeur de l'Année m'a abasourdi. J'ai mis deux jours avant de réaliser que c'était bien moi qui avait gagné.

Pour le moment beaucoup d'interviews auxquelles je ne suis pas habitué, ensuite je vais représenter la marque Schwarzkopf en temps que coiffeurs ambassadeur dès qu'ils me le demanderont.

J'ai aussi la préparation du show pour la grande cérémonie des Hairdressing Awards de l'année prochaine, et j'espère que cela m'ouvrira des portes pour devenir coiffeur studio ou DA… Une année bien chargée en perspective, mais cela me plaît énormément ! :-)

 

Question piège, qui est ce qui vous coiffe?

Mon copain qui est lui aussi coiffeur, et qui a la patience de supporter mes exigences… :-)

 

Si vous voulez voir les créations qui ont permis à William d'être élu coiffeur de l'année, ça se passe sur la page des gagnants des HairDressing Awards 2011

Un grand grand merci à William pour avoir pris le temps de répondre à toutes ces questions ! Nous te souhaitons une année bien remplie et pleine de satisfaction, et nous te donnons rendez-vous l'année prochaine, même date au Carrousel du Louvre pour voir ton show... :-)