8 ingrédients dangereux qui composent vos produits pour cheveux

Le 05/09/2014 à 06h15 - Ecologie coiffure

Ce n'est un secret pour personne, notre génération cherche une vie de plus en plus saine. Entre détox et autres produits bios, on pense très rapidement, quand on veut améliorer sa santé à changer son régime alimentaire, ce qui est une bonne chose. Pourtant, il existe pleins d'autres produits dont on ne se méfie pas, mais qui pourtant peuvent vous ruiner la santé. Et le premier de ces "serial killer" se trouve pas plus loin que dans votre salle de bain... En effet, vos shampooings, ces produits en apparence sans risque, et ayant juste pour but de rendre vos cheveux plus beaux, sont en réalité des produits hautement toxiques, qui peuvent vous "empoisonner" petit à petit. 
Mais le grand problème, c'est l'obscurantisme qui entoure les ingrédients qui composent nos shampooings et autres produits cosmétiques. Sauriez-vous par exemple nous indiquer à quoi correspond de l'iodopropynyl Butylcarbamate ? Et c'est bien la tout le problème, il est impossible de comprendre pour les clients finaux ce à quoi se réfèrent les producteurs de produits capillaires en terme d'ingrédient. 
Heureusement, MeilleurCoiffeur a pensé à vous, et a sélectionné pour vous le top 10 des ingrédients dont vous devez vous méfier, et qui entrent probablement dans la composition de vos shampooings !
Ingrédients dangereux produits cheveux


1. Iodopropynyl Butylcarbamate
Ce conservateur à base d'eau est apparu dans un premier temps dans les industries du bois et de la peinture, avant d'intégrer le cercle des produits cosmétiques, ou il est utilisé comme anti-moisissure et comme agent antibactérien. Le Japon vient de statuer à propos de cet ingrédient, et interdit une concentration de plus de 0,1% de Iodopropynyl Butylcarbamate dans un produit capillaire, en raison des forts risques d'irritation de la peau si celui-ci est présent en dose supérieure à 0,5%. De plus, ce produit a une très forte propension à être absorbé par notre peau et à entrer et circuler facilement et rapidement dans notre système sanguin. 

2. L'acétate de plomb (Lead Acetate)
Rien que le mot "plomb" n'augure rien de bon... Il s'agit d'un additif très couramment utilisé dans les cosmétiques capillaires, et il sert essentiellement à colorer les cheveux. Il est depuis peu interdit dans l'Union Européenne et au Canada, à cause des conséquences grave de l'absorption de ce produit pour l'organisme : cancer, malformations génitales, infertilité, retards de croissance... Autant vous dire que l'ingrédient a quelques méfaits à son actif... 

3. La lanoline (Lanolin)
La lanoline est un produit issu des glandes sébacées des brebis (après traitement de purification bien entendu). En d'autres termes, il s'agit de sueur de moutons. Bien que cet agent allergène ait été reconnu, les autorités sanitaires continuent à affirmer que la lanoline dispose d' "une faible toxicité aigue", selon des tests effectués sur des animaux, et ne prenant pas en compte les résultats de l'application sur la peau humaine.

4. Les phtalates
Dans les cosmétiques capillaires, les phtalates sont utilisées en tant qu'agent gélifiant. Attention, sur la liste d'ingrédients qui composent vos produits, les phtalates sont souvent indiquées sous le terme "parfum". Et c'est en effet une des qualités des phtalates, qui permettent de conserver plus longtemps le parfum d'une préparation. Mais attention, les phtalates ont récemment été accusées d'altérer les hormones, ce qui entraîne une forte baisse de la testostérone chez les jeunes garçons exposés à cette molécule. Le Canada a d'ailleurs déjà mis en place une règlementation stricte quand à l'utilisation de cet ingrédient. 

5.  Le PEG-3 Cocamide
Il s'agit d'un agent moussant ayant pour objectif de produire de la consistance et de la mousse dans les produits capillaires. Pourtant, la National Library of Medecine a bien indiqué que cet agent était une substance toxique pour le système immunitaire. En effet, ce produit serait à la base de nombreux cancers. Il vaut mieux vous en passer donc, d'autant que sa présence dans les shampooings n'est clairement pas indispensable. 

6. Amino méthylpropanol
Un ingrédient utilisé en masse en tant que régulateur de pH. Et qui se doit d'être limité dans sa concentration à 2% du produit. Mais aujourd'hui, de nombreux produits nécessitant un pH élevé (comme les défrisants par exemple) utilisent ce produit dans des concentrations allant jusqu'à 12%, ce qui est la cause d'irritations, qui affecte en particulier le contour des yeux. 

7. Les nitrosamines (TEA et DEA)
Les DEA sont utilisés comme émulsifiant dans les shampooings (mais également dans les produits ménagers), tandis que les TEA sont utilisés comme parfums, ajusteur de pH et agent émulsifiant. Toutefois, quand ces agents sont mélangés avec des substances particulières, ils peuvent se décomposer en nitrosamines, un produit hautement toxique. Le département de régulation des produits cosmétiques anglais indique au sujet de ces molécules qu'il s'agit du produit le "plus toxique pour les espèces animales que toute autre catégorie de produit chimique cancérigène"
Bien que les conséquences de ces produits soient connus, ces produits ne sont pas indiqués clairement sur les bouteilles de shampooings car ils résultent d'un "mélange hasardeux" et sont ainsi considérés comme des impuretés. Néanmoins, méfiez de tout produit comportant les ingrédients suivants : la triéthanolamine, la diéthanolamine, DEA, TEA, cocamide DEA, cocamide MEA, phosphate DEA-cétylique, DEA oleth-3 phosphate, lauramide DEA, linoléamide MEA, DEA myristamide, oleamide DEA, MEA stéaramide, et TEA-lauryl sulfate. 

8. Les parabens (methyl, butyl, ethyl, propyl)
Les clients commencent à être familiarisés avec ces produits et leur dangerosité, mais il a fallu le temps. Cet ingrédient est utilisé dans les cosmétiques comme un agent de conservation, mais il est très rarement correctement étiqueté. La seule et unique façon d'utiliser des produits sains et d'opter pour des produits indiquant sur leur emballage qu'ils ne contiennent pas de paraben. Les conséquences peuvent-être désastreuses pour votre santé, on remarque par exemple que de nombreuses femmes ont développé des cancers du sein suite à l'utilisation quotidienne de produits avec du paraben. Le paraben a d'ailleurs été interdit en France, ce qui pose de gros problèmes aux fabricants de produits : nous n'avons pas trouvé à ce jour de meilleur conservateur que le paraben. Difficile donc de continuer à proposer des produits qui gardent leur aspect sur le long terme... 

En conclusion, il est important de noter également que l'habit ne fait pas le moine sur la composition, et qu'il est plus que nécessaire de regarder la composition des produits de près avant de faire votre choix. On se rappelle par exemple de la marque LUSH (pains de savons et de shampooing), qui et ce malgré l'interdiction en France de l'utilisation des savons, continuait à vendre jusqu'à il y a peu des produits comportant du paraben, tout en se cachant derrière un discours marketing axé sur la santé et le respect du corps de ses produits...