Alerte : les cheveux des parisiennes livrent un secret effroyable !

Le 18/03/2015 à 09h36 - Ecologie coiffure

On les pensait à l'abri des épandages, et donc à l'abri des pesticides. Mais il n'en est rien... En effet, une étude menée par un cabinet indépendant luxembourgeois vient de publier ses résultats, et les conséquences sont alarmantes : on retrouve dans les cheveux des Parisiennes en âge de procréer une vingtaine de perturbateurs endocriniens, essentiellement des pesticides. Les concentrations vont de 12 à 32 perturbateurs décelés, sur les 54 perturbateurs endocriniens recherchés. 5 substances ont été retrouvées dans tous les échantillons de cheveux, la plupart de ces substances étant interdites en France (le Gamma HCH, l'hexachlorobenzene (HCB) ou la trifluraline entre autres).
Comment se fait-il que ces molécules soient encore présentes dans les cheveux des Françaises, et plus particulièrement dans les cheveux des Parisiennes, qui ne sont pas du tout exposées aux insecticides ? La réponse n'est malheureusement pas apportée par l'étude, mais nous avons une petite idée sur la question. En effet, il y a de grandes chances que ces pesticides soient ingérés par la consommation de produits du quotidien. Vous n'êtes pas sans savoir que les cheveux sont un stupéfiant livre ouvert sur les habitudes de consommation des personnes, et il y a donc de grandes chances que ces molécules soient ingérées de façon orale, soit dans les produits frais en provenance de pays d'Europe, soit dans la nourriture industrielle qui se compose de ces mêmes produits. Ainsi, cela expliquerait pourquoi on retrouve des particules de produits interdites en France, l'ouverture du marché européen en terme de frontières permettant la libre circulation des biens.

Affaire à suivre donc, mais une affaire fort inquiétante...