Cession de salon : comment la franchise peut vous aider à céder plus facilement votre affaire ?

Le 07/09/2015 à 10h29 - Franchise Zone

La vie d'une entreprise se compose à la fois de création, mais également de cession. En effet, de nombreuses entreprises de coiffure sont vendues chaque année en France, pour des raisons diverses et variées. Et pour les coiffeurs indépendants qui souhaitent revendre leur salon, la franchise est une option à envisager sérieusement afin de céder plus facilement et plus rapidement leur activité.


Les contraintes d’un salon indépendant

Les clients qui recherchent une relation privilégiée avec leur coiffeur et une ambiance conviviale, presque familiale, ont tendance à s'orienter sur un petit salon de quartier où ils sont toujours reçus par la même personne. Et c'est justement la la limite d'un salon indépendant : une seule personne reste la référence pour la clientèle.
Même si le salon compte 2 ou 3 collaborateurs par exemple, le fait que chacun ait eu sa propre formation et peut-être des compétences différentes rend la cession plus compliquée.  En effet, un salon indépendant tient souvent sa renommée d’une personne au savoir-faire exceptionnel. Si la personne en question quitte le salon, les conséquences peuvent être dramatiques pour toute l’entreprise : les clientes sont de moins en moins nombreuses car leur coiffeur préféré est parti, le problème de rentabilité commence à se poser, il est difficile de trouver preneur, etc.


Les atouts de la franchise pour une cession

Contrairement au salon indépendant qui repose sur une "personne-clé", la franchise est un concept plus pratique dans la mesure où elle impose une certaine uniformité. En effet, le franchiseur a déjà développé un concept rentable, un savoir-faire qui fait sa signature et sa réputation, ainsi que des programmes de formation exclusifs. Ainsi, tous les collaborateurs du réseau de franchisés sont à jour des dernières tendances de la marque, des nouvelles techniques de coupe ou de coloration, des nouveautés en matière de maquillage… On ne retrouve pas généralement cette polyvalence dans un salon indépendant.
En choisissant la franchise Camille Albane, vous bénéficierez non seulement d’une image de marque prestigieuse et d’un positionnement haut de gamme, mais aussi d’un concept innovant et de la force d’un réseau. À cela s’ajoutent une formation préouverture, une formation continue, des roadshows, le learning lab et deux collections coiffure et maquillage par an.
La formation à Paris est l’une des particularités de Camille Albane. Ce volet inclut les nombreux stages qui se déroulent dans la capitale avant même l’ouverture du salon, des stages de découverte coupe et couleur au stage coiffeur-coloriste-maquilleur.
Tout cela permet à un salon franchisé de toujours bien fonctionner.

Tous ces avantages font que la franchise est plus facile à céder, car le futur acquéreur investira sur une affaire qui a fait ses preuves, une véritable opportunité pour ceux qui souhaitent investir dans un "salon clé en main" qui s’est forgé une solide notoriété.
Le preneur n’aura pas besoin de former personnellement ses collaborateurs puisque le franchiseur s’en charge à travers les programmes de formation. L’acquéreur aura de ce fait une équipe polyvalente en mesure de respecter le cahier des charges. En outre, l’enseigne Camille Albane peut toujours prodiguer des conseils éclairés sur le plan marketing, juridique, en ressources humaines ou en gestion. De nombreux avantages qui font que dans le cadre d'une cession de salon de coiffure, opter pour la franchise Camille Albane est l'assurance de s'assurer une revente plus rapide et plus facile.