2 choses à faire obligatoirement avant une coloration, pour qu'elle soit réussie !

Le 30/04/2015 à 11h17 - Soin des cheveux

Voici 2 conseils qui aideront votre coiffeur-coloriste à réussir votre coloration. Vous lui faciliterez plus ou moins le travail et dans le même temps, vous repartirez totalement satisfaites.


Des cheveux en forme contribuent à la réussite d’une coloration

Vous avez 2 semaines pour offrir à vos fibres capillaires un soin profond. Plus vos cheveux seront sains, en bonne santé, plus votre nouvelle couleur sera belle et magnifique. La raison en est que les écailles n’auront aucune difficulté à se refermer une fois la coloration posée. Autrement dit, vos cheveux seront moins poreux ce qui emprisonnera mieux la couleur. Lorsque l’on parle de soin, on fait allusion en premier lieu à des corps gras, c’est-à-dire des huiles végétales à utiliser en bain d’huile, mais également à appliquer quotidiennement. Ces huiles vont nourrir vos fibres capillaires et au passage, elles leur offriront une hydratation convenable. Vos fibres seront ainsi revigorées, plus fortes, et donc, elles ne sont pas susceptibles de devenir cassantes au contact des produits de coloration.
Sans compter que vous aurez une chevelure douce et lisse. En deuxième lieu, ne contournez pas l’étape du masque hydratant et nutritif chaque semaine. Enfin, pour encore mieux préparer vos cheveux, utilisez une gamme de soins profonds pour cheveux sensibilisés. Dans ce cas, il est inutile de faire le bain d’huile et le masque hydratant. Les produits de la gamme suffisent.


Des cheveux sales contribuent à la réussite d’un balayage

Ce que l’on entend par "cheveux sales", ce sont des cheveux qui n’ont pas été lavés sur les 3 jours précédant la réalisation du balayage. Si vous ne pouvez pas supporter ces 3 jours, au moins, évitez tout shampoing durant les 12 heures avant le balayage. En venant au salon avec des cheveux sales, vous aiderez votre coiffeur à définir la façon dont le cheveu se place au naturel. Du coup, il déterminera facilement les zones qui ont besoin d’une décoloration.
Par ailleurs, grâce au sébum qui s’est accumulé sur le cuir chevelu, ce dernier est protégé contre les éventuelles irritations que le produit de coloration est susceptible de provoquer.  
Enfin, en étant sales, les cheveux sont beaucoup plus réceptifs au colorant qui s’y imprègne alors avec force : en clair, la couleur pénètre plus facilement dans la fibre capillaire, ce qui pour autant ne signifie pas qu’elle va mieux tenir (cela dépend de l’entretien des cheveux que vous déployez par la suite).
Ceci étant, il est hors de question de laisser vos cheveux sans lavage sur une semaine. Des cheveux sales sont essentiels, mais des cheveux trop sales deviennent un inconvénient.


Polémique sur les cheveux sales

À l’heure actuelle, il existe des professionnels de la coiffure affirmant qu’il est inutile de venir les cheveux sales en salon. D’une part, selon eux, l’argument lié à la protection du cuir chevelu ne tient plus la route dans la mesure où aujourd’hui les produits sont beaucoup plus doux qu’avant. De ce fait, il y a peu de risque qu’ils décapent le cuir chevelu. D’autre part, ils sont persuadés que c’est avec une crinière propre que le coiffeur voit mieux comment le cheveu se place. Le seul conseil qu’il donne est de bannir l’utilisation de produits à base de silicone avant toute teinture, que ce soit un balayage ou une coloration intégrale.