Ouvrir sa franchise coiffure : quelles sont les différentes étapes ?

Le 07/07/2015 à 09h30 - Franchise Zone

Après une étude initiale du projet, l’ouverture d’une franchise de coiffure passe par plusieurs étapes qui permettent de se conformer à l’image de la marque représentée, tout en tenant compte des particularités de votre salon et de la zone d’implantation.


Étude et validation du projet

Camille Albane est une marque haut de gamme. Elle s’adresse aux femmes actives, modernes et urbaines, en quête de ce qui les rend irrésistibles. L’emplacement de votre salon doit permettre d’atteindre cette clientèle cible. Il doit aussi permettre de défendre l’image de cette enseigne que vous représentez.
L’agencement de votre salon est un des paramètres qui séduiront vos clientes et les inciteront à rester fidèles non seulement à l’enseigne, mais surtout à votre établissement. Camille Albane vous offre la possibilité de faire une proposition d’agencement en fonction de la réalité du terrain.
Vos propositions d’emplacement et d’agencement sont soumises aux experts de Camille Albane. Ils vous font part de leurs conseils et préconisations pour effectuer les modifications nécessaires le cas échéant. Ils valideront votre projet d’un point de vue foncier si vos propositions sont recevables tant du point de vue localisation que viabilité financière.


Un aménagement alliant le confort, le côté pratique et l’aspect haut de gamme

Votre aménagement doit être représentatif et donc conforme au cahier des charges de la marque, y compris dans le choix du mobilier, de votre enseigne et de votre vitrine. Les experts de Camille Albane peuvent se rendre sur site pour mieux évaluer la situation et vous faire part d’un aménagement répondant aux critères de la marque.
L’aménagement comprend aussi les gros équipements, à savoir les bacs et les fauteuils. Leur emplacement dans votre salon fait l’objet d’une étude concernant le parcours de la consommatrice au sein du point de vente. Cette concertation se fait entre le manager franchisé, et les interlocuteurs de la marque.


La commande des produits

À l’ouverture de votre salon, vous devez avoir un stock de produits substantiel. Un certain volume est nécessaire pour réaliser les soins et traitements que vous proposez. Une autre partie du stock est à proposer à la revente, aussi bien les shampoings, soins traitants ou optimiseurs de couleur, le maquillage ainsi que les matériels ou  accessoires divers. La commande de ces produits fait partie des étapes à franchir pour ouvrir votre salon en tant que franchisé Camille Albane.


Un support marketing et communication efficient

Pour que l’ouverture de votre salon soit connue de votre clientèle cible, il est primordial de l’informer à travers les supports de communication adéquats. La campagne initiale s’appuie notamment sur des dossiers de presse à destination des journalistes de la presse locale. Le monde digital est aussi mis à contribution, sans oublier les animations à mettre en place dans le salon et les PLV à l’image de la marque à disposer au cœur du point de vente.


Supports informatiques et matériels high-tech

Afin que votre salon puisse fonctionner de matière optimale, il est conseillé de vous équiper convenablement. En utilisant le logiciel Aloès, préconisé par la marque, vous veillerez à une bonne tenue de la caisse et bénéficierez d’un outil d’analyse moderne et accessible vous permettant d’évaluer avec précision les performances et la rentabilité de votre salon.
Pour diffuser les vidéos des collections Camille Albane et autres animations sur support audiovisuel, vous devez également disposer d’un matériel adéquat type écran plat. L’acquisition de ce matériel, ainsi que des appareils électroménagers professionnels, est l’une des étapes ultimes à franchir avant de pouvoir ouvrir votre salon.