Protéger sa coloration du soleil

Le 31/08/2012 à 08h00 - Soin des cheveux

Ce n'est un secret pour personne, le soleil est un ennemi très néfaste pour vos cheveux. Pour conserver une coloration intacte durant l’été et protéger ses cheveux, il y a deux règles fondamentales à suivre : on ne se lance dans aucun changement radical de couleur avant le départ et on prépare sa couleur comme on prépare son corps.

En été, la couleur s'oxyde et éclaircit, les cheveux deviennent rêches et cassants. C'est la faute du soleil et principalement de ses UV : Les UVB endommagent superficiellement la cuticule du cheveu, entraînant sécheresse, perte de brillance et fragilité du cheveu. En pénétrant dans le cortex, les UVA agressent la kératine, les lipides et les pigments du cheveu. Le sel de mer, l'eau et le vent amplifient ces effets. Ils altèrent le film hydrolipidique qui gaine et protège la surface du cheveu entraînant une déshydratation et une détérioration de ce dernier. La fibre, composée d’écailles, se fragmente et présente un aspect plus irrégulier : le cheveu n’a plus un toucher lisse et doux et pire, il se ternit. Les cheveux colorés connaissent les mêmes problèmes, mais à un degré plus élevé : généralement, l'ammoniaque et autre dérivé oxygénés ouvrent les écailles du cheveu pour permettre une meilleure pénétration et fixation des pigments au cœur de la fibre. Le cheveu coloré est donc fragilisé, avant son exposition au rayon de soleil. En outre, le chlore délave les colorations, car ses particules s'accrochent sur les écailles ouvertes.



Alors, pour éviter ces petits désagréments, quelques petites règles simples à suivre : un mois avant, on offre à ses cheveux un programme de soins intensifs hebdomadaire pour les réhydrater. Le bain d’huile est le plus indiqué. À défaut de bain d’huile, deux soirs par semaine après le shampooing, on applique un masque que l’on laisse poser toute la nuit. On rincer sans appliquer de shampoing le lendemain. Dix jours avant le départ, on fait un tour au salon pour la coloration, car celle-ci est fragile les deux premiers jours et ne tiendra pas une fois au contact prolongé au soleil et à l’eau de mer et chlorée. Plus on s’y tient tôt, mieux c’est. Dans tous les cas, il faut avertir son coiffeur d’un départ vers une station balnéaire : il appliquera normalement une teinte un ton plus foncé que celle utilisée habituellement.

Pendant l'été, il est nécessaire d'entretenir ses cheveux. Un soin anti-UV sur les cheveux est utile. On sait que les soins protecteurs de couleur traditionnels contiennent souvent des filtres solaires pour résister à l’oxydation. En été, on renforce la protection par des soins capillaires protecteurs solaires. Ces derniers ont des filtres identiques à ceux utilisés pour l'épiderme avec néanmoins, des indices supérieurs à ceux des produits pour la peau. Tous ces produits sont également formulés pour prévenir la déshydratation sans alourdir la chevelure. Ici aussi on mise pour des huiles, dont le pouvoir hydrophobe est salutaire pour la couleur. L’application se fait toutes les deux heures. Enfin, on bannit les shampooings anti-sel et antichlores, car ils décapent facilement les pigments.

Quelques règles techniques importantes pour celles qui font elles-mêmes leurs colorations

Sur une base blonde, on exclue balayage. On réalise l’éclaircissement sur les racines, en bordure du visage et sur les pointes. On densifie la couleur châtain moyen grâce à des reflets dorés. On fonce les châtains plus sombres d’un demi-ton. Et valable pour toutes : un ton sur ton sans oxydation pour prolonger l’intensité et la luminosité des pigments.

Articles recommandés

  1. Abîmez-vous vos cheveux sans le savoir ? Abîmez-vous vos cheveux sans le savoir ?
  2. Soigner vos cheveux abimés par la coloration Soigner vos cheveux abimés par la coloration
  3. Poux, boutons et urticaire Poux, boutons et urticaire
  4. La gamme EverPure de L’Oreal Paris Haute Expertise La gamme EverPure de L’Oreal Paris Haute Expertise