Pas de faux pas avec son masque capillaire

Le 01/08/2014 à 08h06 - Soin des cheveux

Les masques constituent incontestablement des soins aux multiples vertus : ils rendent le démêlage aisé, ils offrent une bonne dose d’hydratation aux cheveux, les laissent plus doux, accroissent leur souplesse, et les protègent de l’apparition de frisottis. Les masques existent sous différentes formes, mais les plus courantes sont en version crème. Par ailleurs, il existe un type de masque pour chaque problème capillaire. Voici quelques recommandations pour améliorer l’efficacité d’un masque capillaire.

À chaque type de cheveux, un masque bien précis
Tout spécialement, si vous avez une coloration, veillez toujours à prendre un masque spécial cheveux colorés. Si vous n’en trouvez pas, préférez un masque dédié aux cheveux secs et abimés. Si vous avez les cheveux secs, voire frisés, ou même crépus, optez pour un masque nourrissant. Dans cette gamme, les masques à base de kératine font de vrais miracles. Quant aux cheveux gras, entretenez-les avec des masques contenant de l’argile verte. Enfin, les cheveux fins peuvent se passer de masques, car ils les alourdissent, ce qui accélère les chutes capillaires.  
Masque capillaire

Le choix d’un masque approprié aux besoins capillaires
Les cheveux secs nécessitent l’application d’un masque hydratant intense. Il en existe une pléthore. Pour entretenir des cheveux ternes et crépus, privilégiez un masque capillaire spécial brillance capable de lisser la matière en surface tout en lui offrant un éclat lumineux. Le traitement des frisottis se fait avec un masque sans rinçage, excellent pour discipliner une tignasse électrique. Afin de vous débarrasser de vos fourches, si vous ne souhaitez pas les couper (pourtant c’est la meilleure solution), appliquez régulièrement une dose généreuse de votre masque capillaire sur les pointes, respectez le temps de pause et rincez. Vos fourches vont alors se sceller et disparaîtront. Si vous avez le cuir chevelu qui démange, augmentez la fréquence d’utilisation de votre masque. Dans la foulée, vous protégez votre cuir chevelu de l’apparition de pellicules. Cependant, si le problème persiste, une consultation chez le dermatologue est conseillée. Enfin, les cheveux cassants se traitent avec un masque réparateur dont les actifs pénètrent en profondeur dans la tige capillaire pour colmater les brèches qui se sont formées dans la partie superficielle du cheveu. Dans le même temps, ils réparent et revigorent la fibre.

Les règles d’application
S’ils sont utilisés correctement, les masques augmentent la résistance des cheveux face aux agressions extérieures (par exemple : la pollution). Une répartition uniforme du masque sur la crinière est nécessaire. Pour cela, l’utilisation d’un peigne à dents larges est conseillée, car il permet d’atteindre aussi bien les racines que les pointes. Cependant, si vous avez les cheveux gras, focalisez-vous sur les longueurs, notamment sur la zone allant des oreilles aux pointes.  Dans tous les cas, enveloppez votre matière dans un tissu chaud (une serviette par exemple) que vous nouez à la manière d’un turban. Dans les salons de coiffure, cette étape est remplacée par le passage sous le casque. Restez ainsi durant tout le temps de pause indiqué en mode d’emploi, afin que les actifs agissent dans la fibre capillaire. La chaleur entraîne l’ouverture des cuticules et favorise ainsi la pénétration des actifs. Pour finir, un rinçage abondant est essentiel pour qu’il n’y ait aucun résidu.