5 ans sans utiliser de shampooing !

Le 17/03/2014 à 06h19 - Ecologie coiffure

En matière capillaire, nous vivons une période de révolution incroyable ! D’une part, on est envahie d’accessoires de coiffure sans cesse innovants. D’autre part, on croule sous une profusion de produits intégrant dans leurs formules les dernières technologies découvertes à un rythme fulgurant.
Et puis, il y a celles qui décident de rester naturelles en optant pour des soins primaires voir rudimentaires (huile essentielle, préparation maison, recettes traditionnelles…) ou carrément, en optant pour rien. En clair, il s’agit de laisser ses cheveux libres de tout traitement et de tout soin.
C’est l’option choisie par Jaquelyn Baers qui a privé sa chevelure de shampoing durant 5 ans.
No poo
Crédit photo : Jaquelyn Baers - Little Old Crunchy Momma

La phobie des ingrédients chimiques
Jaquelyn Baers a pris cette décision radicale en raison de ses craintes sans cesse grandissantes des actifs chimiques utilisés pour la fabrication d’un shampoing classique. C’est par exemple le cas du paraben. Pour elles, étant donné que ces produits sont nocifs si on les avale, il est donc hors de question de s’en mettre les cheveux. 
Ses craintes sont exprimées sur son blog Little Owl Crunchy Momma en 2012, alors qu’elle en est à sa 4e année de « privation ». La blogueuse y explique également qu’elle n’a pas arrêté le shampoing du jour au lendemain. Le processus s’est fait en plusieurs étapes. De plus, durant ces 5 ans, elle ne s’est pas empêchée de varier ses coiffures.

Des shampoings bio aux faits maison
Délaissant les produits ordinaires gorgés de substances chimiques, elle s’est tournée vers des compositions à base de produits naturels et bio. Elles sont malheureusement trop chères ce qui rendait difficile une utilisation régulière. D’autant qu’ils n’ont malheureusement pas eu l’effet escompté, puisqu’au final elle s’est retrouvée tantôt avec les cheveux secs tantôt avec les cheveux gras.
De ce fait, Jaquelyn a décidé de ne plus du tout appliquer de produits lavant sur ses cheveux. Toutefois, pour éviter qu’ils ne deviennent sales, elle leur offre un rinçage à l’eau deux fois par semaine pendant qu’elle prend sa douche. Et lorsqu’elle en a le courage, elle opte pour du shampoing fait maison à base soit de bicarbonate de soude soit de vinaigre de cidre. Cette solution « domestique » n’est qu’un petit coup de pouce. Enfin, Jacquelyn fait un passage dans un salon de coiffure une fois par an pour couper ses cheveux.

Bilan de ces 5 ans : Du volume et une bonne santé
Les premiers résultats de ce traitement spécial n’étaient pas très esthétiques. Mais au fur et à mesure, la matière semblait s’adapter à son nouveau « régime » pour au final retrouver une santé éclatante. Jaquelyn est aujourd’hui fier de sa masse capillaire bien épaisse et affichant une allure joliment brillante. Selon elle, sa chevelure n’a jamais été aussi belle.

La tendance du No Poo
Cette pratique de Jaquelyn Baers n’est pas nouvelle. Elle s’inscrit même dans une tendance qui commence à faire parler d’elle et baptisée No Poo (comprendre No Shampoo). Si certaines personnes optent pour l’extrême en bannissant effectivement le shampoing (c’est le cas de l’écrivain Hanna Brooks Olsen), d’autres comme le Prince Harry préfèrent le shampoing sec

Articles recommandés

  1. Alerte : les cheveux des parisiennes livrent un secret effroyable ! Alerte : les cheveux des parisiennes livrent un secret effroyable !
  2. Solutions naturelles pour en finir avec la perte des cheveux Solutions naturelles pour en finir avec la perte des cheveux
  3. Ce salon garde les cheveux de ses clients pour en faire des boudins anti marée noire Ce salon garde les cheveux de ses clients pour en faire des boudins anti marée noire
  4. Journées de la Beauté Durable par Davines Journées de la Beauté Durable par Davines