Huiles pour les cheveux, suivez le guide !

Le 14/02/2014 à 06h29 - Soin des cheveux

Depuis plusieurs années, les crèmes, sérums, sprays et baumes pour le soin capillaire ont la côte. Durant tout ce temps, l’huile est oubliée à leur profit, car souvent considérée comme grasse et inesthétique.
Pourtant, malgré leurs inconvénients, les huiles capillaires sont beaucoup plus efficaces que ces produits de soin nouvelle génération, en raison notamment de leur forte concentration en actifs.
D’ailleurs, de plus en plus, les marques les redécouvrent et les intègrent dans la composition de leurs produits capillaire. Mais surtout, les enseignes en commercialisent de nouveau. MeilleurCoiffeur a dressé un petit guide pour utiliser au mieux les huiles capillaires, profiter au plus de leurs avantages en faisant abstraction de leurs inconvénients.
Huile cheveux

L’huile pour cheveux utilisée en pré-shampoing
Le pré-shampoing n’est pas un bain d’huile. La différence se trouve d’abord dans la durée de pause. Pour le premier, il faut compter une dizaine de minutes alors que pour le second, il faut 4 heures au minimum voire même toute une nuit.
Par ailleurs, le pré-shampoing s’intègre dans un rituel de nettoyage-soin alors que le bain d’huile se rapporte à un programme de réparation extrême et de soin en profondeur. L’huile en pré-shampoing est à appliquer sur cheveux secs, mèche par mèche, avant de disposer toute la masse capillaire sous un bonnet ou une serviette. Prenez un séchoir et diffusez-le autour de la serviette pendant 10 minutes : la chaleur facilite la pénétration des actifs au sein du cheveu. Vous pouvez maintenant passer au shampoing sans rincer l’huile : humidifiez juste la matière puis appliquez le shampoing et rincez.

Le bain d’huile
Le bain d’huile s’applique également sur cheveux secs et extrêmement secs. Cette fois-ci, on inonde carrément la chevelure d’huile : vous en enduisez généreusement aussi bien les racines, les pointes que les longueurs. Vous enfilez un bonnet et vous allez vous coucher.
Le lendemain, rincez à l’eau tiède puis poursuivez par le long rituel shampoing, après-shampoing, masque, démêlant, séchage, crème de soin. À noter qu’il est inutile de faire un bain d’huile suivi d’un pré-shampoing.
Le bain d’huile est fortement conseillé à celles qui ont les cheveux secs et frisés. Les autres l’utiliseront de temps en temps pour booster la santé de leur chevelure, notamment avant une occasion spéciale ou après un gel ou une laque.

L’huile en soin quotidien
L’huile en soin quotidien est déconseillée pour celles qui ont les cheveux gras. Sauf, si vous décidez de l’appliquer la nuit. Mais dans ce cas, quelques goûtes devraient suffire : Frottez les goûtes entre vos mains puis caresser la masse capillaire en insistant seulement sur les pointes.
Pour les autres types de cheveux (extrêmement secs à normaux), versez de l’huile dans vos mains, frottez légèrement pour la chauffer et la rendre fondante. Enduisez les racines d’huile avant de masser votre cuir chevelu et la masse capillaire. En procédant ainsi, vous éviterez l’effet disgracieux d’une chevelure engraissée. Renouvelez l’opération, mais cette fois-ci en vous contentant d’appliquer l’huile sur les pointes.
Autre solution, vous évitez les racines pour vous focaliser sur les longueurs. Faites toujours l’application devant un miroir. L’huile est particulièrement conseillée en période estivale, à appliquer sur cheveux secs ou mouillés.